Comment j'ai capturé Andromède sans matériel d'astronomie ?


Vous êtes nombreux à me demander comment j'ai pu capturer Andromède sans télescope ni suivi astronomique et je vais vous expliquer comment je m'y suis prise...

On va déjà poser quelques bases théoriques.

Déjà, qu'est-ce que le suivi astronomique ? C'est un appareil, motorisé qui permet de suivre la rotation de la Terre et éviter un filet d'étoiles et donc un résultat que l'on ne veut pas pour ce type d'image.

J'ai choisi Andromède parce que cette galaxie est la plus facile à capturer avec une longueur focale de 200mm. Si vous avez déjà photographié la voie lactée, il est possible que vous puissiez y apercevoir la galaxie d'Andromède, c'est de cette façon que j'ai constaté qu'elle était à ma portée, à votre portée ;)

Voyons maintenant la procédure que j'ai utilisé... Bien entendu, il n'y a pas UNE façon de faire, je vous parle ici, uniquement de la façon dont moi j'ai préféré procéder mais vous trouverez sur internet bien d'autres méthodes.

Point très important voir capital, la pollution lumineuse, elle devra être la plus basse possible.

Il existe des applications et des sites internet qui indiquent la pollution lumineuse, comme l'applcation Dark Sky Map, ou le site Avex.

Pour trouver Andromède, je me suis aidée de la voie lactée visible à l'oeil nu depuis mon jardin. Si vous n'avez jamais photographié le ciel nocturne, pour vous repérer et trouver Andromède ou tout autre objet céleste, je vous conseille d'utiliser une application smartphone, elles peuvent être payantes mais après tout, c'est bien normal de rémunérer les concepteurs qui ont travaillé dure pour nous offrir des outils de qualité. J'utilise personnellement les applications Sky Map, Stellarium et Sun Surveyor.

Une fois mon objet trouvé, je dirige mon appareil en sa direction, je vous recommande d'utiliser une focale entre 50 et 100 mm puisque plus la focale sera longue, plus vous aurez un angle de vision restreint et donc plus de difficultés à trouver votre objet. Une fois votre objet trouvé, et centré dans votre cadrage, vous pourrez passer plus aisément à une focale plus longue.

Prêt pour la séquence de prises de vues, avec un "S" oui parce qu'il vous faudra utiliser la méthode du stacking. Le stacking, est une méthode de prises de vues multiples aux réglages identiques, puis assemblées les unes sur les autres en post production. Je vous conseille de rester entre 20 et 100 prises de vues, toutes identiques.

Pour ma photo, j'ai assemblé 87 prises de vues toutes prises en fichier RAW à 6400iso F2.8 et longueur de pose de 3 secondes pour une focale de 200mm sur un reflex plein format, au delà de 3" vous aurez un filet d'étoiles. Pour les appareils reflex au format APSC il vous faudra adapter votre temps de pose en fonction de votre longueur focale.

Pour contrer le bruit de l'image, avoir une meilleure définition et supprimer le vignettage, j'ajoute à la fin de ma séquence de prises de vues, des fichiers DOF (Dark Offset et Flat), j'en ai créé 5 de chaque.

Vous aurez plus d'explications sur les DOF en suivant ce lien.

Passons maintenant à la partie post production...

J'utilise le logiciel Deep Sky Stacker pour assembler mes photos. Vous pouvez suivre les indications du site de ce logiciel pour la partie assemblage sur ce lien.

Je vous conseille également cette vidéo d'Arnaud Thiry.

Vous êtes maintenant parés pour capturer votre photo d'Andromède ;)

Je ferais une suite à cet article en utilisant un appareil de suivi (la Star Adventurer de Sky Watcher) pour vous montrer la différence quand on peut poser plus longtemps.

Je vous dis à bientôt et vous souhaite de réussir votre photographie !

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

Natacha Tassin

Artiste Photographe.

0Panier